accueil

Languedoc-Roussillon - Chape de plomb

jeudi 8 septembre 2005

Visa pour l'image

« Visa pour l'image », grande messe internationale du photo journalisme à lieu comme chaque fin d'été à Perpignan depuis une dizaine d'années environ . C'est pour « les professionnels de la profession » agences de presse et photo journalistes une occasion unique de nouer des contacts et comparer leur travaux. Parrainée par Paris Match et d'autres institutions cette manifestation recueille un gros succès drainant pendant une douzaine de jours plus de trois mille professionnels de toutes nationalités sur la riante cité catalane...

Le public, au travers de multiples expos-photos peut se plonger jusqu'à la nausée dans toute le cruauté du monde vue par les reporters qui sillonnent incessamment notre pauvre planète . Du sang, des larmes encore du sang, des population déportée, humiliées . Voilà ce qui vous reste principalement du parcours de Visa pour l'image .

Il en ressort aussi l' impression confuse que bizarrement c'est très souvent l'Occident qui serait le responsable de toutes ces atrocités. Photos remontant à deux ou trois ans de populations irakiennes victimes de roquettes américaines mais rien à ma connaissance sur les récents massacres perpétrés par les musulmans au Darfour ou en Indonésie. Photos d'exactions russes en Tchétchénie mais rien qui mette en cause les preneurs d'otages fous d'Aallah de Belsan ou d'ailleurs. Témoignages recueillis en vidéo d ' humiliations vécues au quotidien par les pauvres enfants d'immigrés musulmans des cités françaises mais aucunes photos sur les évènements de Perpignan bien sûr !

La misère c'est partout sur la planète sauf en France ou alors uniquement pour les indigènes de la République cela va de soit .

Le hasard d'une rencontre avec un journaliste en traversant le quartier gitan répugnant de crasse, nous à appris que Jean-paul Alduy maire de la ville et co-organisateur de cette manifestation avait bien pris le soin de briffer tous les participants lors du pot d'honneur ( ?) inaugural : « Si l'un ou l'une d'entre vous me met en cause d'une manière ou d'une autre sur un éventuel clientélisme électoral ( Scooters aux ... Mosquée aux ..) , il ou elle entendra parler de moi ! »

La menace a été entendue, mais a choquée à tel point que Visa pourrait à l'avenir prendre ses quartiers à Marseille dit-on dans le milieu journalistique.

Mais là , c'est une autre histoire... drôle.

Vroom vroom ...

>>> Téléchargez l'argumentaire anti-islam
et PARTICIPEZ A L'OPERATION NON STOP : SITA (Sensibilisation à l'Islam Tous Azimuts) <<<

Retour aux archives