Traduction de la page :  Anglais  Espagnol  Allemand  Italien  Néerlandais  Portugais  Français
accueil | qui sommes-nous
contact | agenda
liens
   Dossiers   
   Régions   
   Services   
   Partenaires   


>>> Téléchargez l'argumentaire anti-islam
et PARTICIPEZ A L'OPERATION NON STOP : SITA (Sensibilisation à l'Islam Tous Azimuts) <<<

Humour Muslims light : négationite & métakiases

Merci Monsieur Chebel !

Qui a dit que Malek Chebel se méprenait sur la véritable nature de l'islam ? Cet homme semble au contraire faire preuve d'une lucidité éclatante qu'il me faut absolument illustrer.

Ainsi dans le magazine hebdomadaire Le Point du 22 septembre 2005 peut on lire, dans une interview de l'"écrivain" : Le Point : De jésus ou Mahomet, qui est le plus fort ?

M.C : L'homme du Coran. [...] Mahomet est un personnage plus abouti, un commerçant, un VA-T-EN-GUERRE, un négociateur, un amant, un époux, un père.

Tiens donc, Mahomet, cet homme de paix, serait donc belliciste ? Incroyable.

Mais il y a mieux encore :

Le Point : Justement, le message du Christ est d'une force inouïe : "Aimez vous les uns les autres." On n'a pas fait mieux pour aider les hommes à vivre.

M.C : La force de Jésus, mais c'est aussi son talon d'Achille [...] est d'avoir promu une religion de bonté, de miséricorde mais aussi de souffrance. Ce sont des vertus compassionnelles. En Orient, ce sont des vertus féminines. Que propose Mahomet ? Un renforcement du patriarcat, même s'il respecte la femme et restaure son statut ( NB : Sans commentaires...). Les valeurs fortes comme la richesse, la FORCE, la GUERRE ne sont pas remises en question. Religion masculine par définition.

Quelle perspicacité quant à la nature guerrière de l'islam, cette religion si virile. Le passage sur les femmes force quant à lui le sourire mais passons.

M.C : […] l'avenir est à l'Islam. Entre 2020 et 2050, du fait de sa force démographique, l'islam sera la première religion monothéiste.

Sens profond des réalités, personne n'ira je pense contredire ces paroles.

Mais attention, le meilleur arrive :

Le Point : Pourquoi se convertir à une religion qui oppresse la femme et prône la violence ?

M.C : [...] Qu'est ce qu'ils trouvent ? [NDR : les convertis chrétiens] Une virilité et une sécurité qu'il n'y a plus dans le christianisme. Dans l'islam, ILS N'ONT PLUS A PENSER. La parole vient d'en haut. [...] Ils peuvent REGRESSER en toute quiétude. [...] Tout est balisé. [...]

Alors là, bravo monsieur Chebel. Voilà enfin une analyse de l'islam digne de ce nom. Moi je dis chapeau. Mention spéciale pour le terme "régresser" qui est on ne peut plus approprié.

Le Point : Cette religion "virile" négocie pourtant mal le virage de la modernité. Il lui manque une révolution culturelle façon Vatican II pour le christianisme.

M.C : Un point pour Jésus ou plutôt pour l'Eglise ! C'est vrai que l'Islam a besoin d'urgence d'une autocritique. Il faut rompre avec l'enfermement théologique.

On ne vous le fait pas dire !

Et enfin la perle de cette interview :

Le Point : Celle-ci [NDR : la modernisation de l'Islam] implique la reconnaissance de la raison. Or le Coran est un texte sacré , dicté par Dieu à Mahomet. Est-ce compatible ?

M.C : Totalement. L'islam parle aux gens au niveau de la foi ; et l'homme parle à l'intelligence. [...]

Hahaha, bravo monsieur Chebel ! Autrement dit l'islam ne parle pas à l'intelligence. On commençait à s'en douter un peu depuis le temps.

Finalement vous n'étiez pas si éloigné du point de vue de monsieur Maurice Dantec auquel vous vous étiez pourtant férocement opposé durant une certaine émission. L'amnésie islamique sans aucun doute.

D'ailleurs, le livre de cet "homme de lettre" porte un nom révélateur : L'islam ou la raison. Il traduit bien en effet, le fait que l'on a le choix entre cette religion abjecte et la raison mais que l'on ne peut prendre les deux.

Encore merci monsieur Chebel.

Gardien Veilleur


Dans son dernier article « La SNCM, l'islam selon Chebel, Kate Moss, bref, l'hypocrisie » (http://laminutedusablier.free.fr/telegramme0000058.html), LSA Oulahbib revient également sur le cas Chebel :

L'hypocrisie atteint également des sommets lorsque l'on peut retenir de l'interview donnée par Malek Chebel au Point (22 septembre 2005) le fait que celui-ci voit dans l'islam l'avenir de l'homme, puisqu'il lui rend sa "virilité", (volée par qui ?... les femmes ? On veut des noms !), sa "sécurité", et d'ailleurs les convertis chrétiens avec leur "force de conviction" n'ont plus "à penser", c'est extra ! ils peuvent même "régresser en toute quiétude", etc., etc. et l'islam vers 2030-2050 sera démographiquement la première religion au monde…

Bref, nos nouveaux musulmans (et la conversion en sens inverse est interdite évidemment) mettent à bas deux mille ans d'articulation entre foi raison et doute, (le doute, vous savez, l'âme qui gratte la conscience qui gratte le désir qui….) qui donna tout de même la civilisation européenne, mais laissons cela puisqu'il s'agit de passer donc d'un extrême à l'autre : de la liberté à la servitude volontaire, renier ce que l'on a appris.

A savoir que l'homme a été fait libre, par exemple de nommer le monde (Gen, 2, 19), que les chrétiens et les Juifs n'ont pas falsifié leur propre Ecriture pour omettre qu'ils sont en réalité des musulmans honteux, que Jésus est Dieu venu sur Terre apporter la Bonne Nouvelle selon les chrétiens, que Moïse n'était pas musulman pas plus qu'Abraham et que la Pierre Noire à la Mecque existait bien avant l'arrivée de l'islam sur le marché des religions.

Il faudra aussi que ces nouveaux convertis apprennent par cœur tous les versets qui demandent à se méfier des chrétiens et des Juifs, de ne pas s'en faire des amis, de les tuer à l'occasion et les mépriser constamment, etc., il faudra apprendre à cracher sur la mémoire de ses ancêtres, du moins si l'on respecte à la lettre l'écriture coranique. Or l'hypocrisie est là lorsque en fin d'interview Malek Chebel a le malin plaisir d'expliquer que l'islam "parle aux gens au niveau de la foi ; et l'homme parle à l'intelligence. Ce que je réprouve, c'est l'usage de la religion dans la vie publique. C'est l'usage abusif de Dieu pour régler des problèmes entre les hommes." Sauf que, visiblement, Chebel n'a pas lu le Coran, ou alors n'est plus musulman, ce qui est son droit le plus strict (puisque nous avons été fait libres) parce que l'écriture du Coran n'accepte pas cette séparation entre foi et intelligence, religion et vie publique, c'est un non sens ou alors un mensonge.

Par contre le christianisme et le judaïsme le permettent, quoiqu'en disent certains rabbins et prêtres, l'Ecriture l'indique, et on peut même la défier, combattre l'ange, voler le feu aux dieux, tel est le conflit (au sens Grec) entre la Créature et son Créateur, on est bien loin des comptes d'apothicaire qui voit dans chaque ventre en passe d'enfanter un non penseur de plus, serviteur sans doute, de l'islam, à l'instar de ces zombis sans yeux qui surgissent des tombes comme on le voit en Irak, à Londres, à… Paris ? puisqu'on leur ment, comme Bouteflika qui raconte que l'Algérie avait le niveau de développement civilisationnel de la France avant que celle-ci ne la détruise (il faut bien justifier 43 ans de régression et de meurtres).

LSA Oulahbib

 Imprimez cet article et utilisez-le dans une opération SITA

Retour aux archives