Traduction de la page :  Anglais  Espagnol  Allemand  Italien  Néerlandais  Portugais  Français
accueil | qui sommes-nous
contact | agenda
Téléphone Rouge
liens
   Dossiers   
   Régions   
   Services   
   Partenaires   


>>> Téléchargez l'argumentaire anti-islam
et PARTICIPEZ A L'OPERATION NON STOP : SITA (Sensibilisation à l'Islam Tous Azimuts) <<<

Belgique

Le principal suspect dans la disparition des deux fillettes de Liège a été inculpé d'enlèvement hier soir, et écroué

Abdellah Ait Oud, déjà emprisonné pour des viols sur mineurs, nie les faits, depuis qu'il s'est présenté spontanément à la police, il y a deux jours. Mais toujours aucune trace des fillettes...

Leur mère veut garder espoir, et fait confiance à la police : "Je ne veux pas savoir s'il est impliqué ou pas impliqué, je suppose qu'il est suffisamment cuisiné pour qu'ils aient les pistes nécessaires. Si les fouilles ont recommencé, là, ça fait mal" La mère a toutes les raisons d'être inquiète. Depuis leur disparition nocturne, samedi pendant la braderie de Liège, les deux soeurs de 8 et 11 ans restent introuvables. Après avoir sondé la Meuse, la police multiplie les recherches, en particulier dans les maisons inhabitées du quartier St-Léonard, où avait lieu la braderie. Une course contre la montre pour retrouver vivantes Stacy et Nathalie.

Selon les médias belges, Abdellah Ait Oud a pour sa part été condamné à cinq années de prison en 1995, dont une avec sursis, pour avoir violé sa nièce de 14 ans. Les faits avaient débuté quand la fillette n'avait que six ans. En 2001, il avait abordé une adolescente de 14 ans pour lui demander un renseignement. Après l'avoir frappée sur la tête avec une pierre, il l'avait poussée de force dans sa voiture et l'avait emmenée sur un chemin de terre à travers champs, où il l'avait violée puis abandonnée. Reconnu comme un "déséquilibré mental" par la justice, il avait été interné dans un centre fermé. Considéré comme guéri, il a été libéré le 14 décembre 2005.

CapNord

 Imprimez cet article et utilisez-le dans une opération SITA

>>> TELEPHONE ROUGE <<<

Tout ça se passe près de chez vous.
Alors vous aussi, vous avez une info à nous faire parvenir.


Cliquez ici

Retour aux archives