Traduction de la page :  Anglais  Espagnol  Allemand  Italien  Néerlandais  Portugais  Français
accueil | qui sommes-nous
contact | agenda
liens
   Dossiers   
   Régions   
   Services   
   Partenaires   


>>> Téléchargez l'argumentaire anti-islam
et PARTICIPEZ A L'OPERATION NON STOP : SITA (Sensibilisation à l'Islam Tous Azimuts) <<<

Racisme et discriminations De Tévanian à Perpignan

J'ADORE PRENDRE LE METRO

PARIS, 26/07/2006. Je vous livre ci-dessous une "petite anecdote" qui s'est déroulée dans le métro parisien alors que je me rendais à la gare du Nord.

Je monte dans la rame bondée, et là, je constate, sans grande surprise il est vrai, que je suis le seul "blanc". J'ai beau regarder autour de moi je suis bien le seul. Le seul ? Ah non, j'aperçois une ravissante fille blanche qui était cachée par un jeune Africain qu'elle enlaçait. En voyant cette scène d'amour je me dis que les critères du désir féminin ont bien changé en une décennie car en les observant du coin de l'œil et en tendant l'oreille je m'aperçois que cette charmante demoiselle semble sincèrement admirer sa belle racaille déguisée en uniforme de rappeur et lui débitant son vocabulaire riche de quatre mots avec un accent pitoyable de cité. Là encore je ne suis guère surpris c'est monnaie courante de nos jours, j'ai 26 ans et j'ai toujours connu ça.

A proximité de moi il y a aussi trois Arabes d'une quarantaine d'années. Ils parlent si fort que je peux entendre sans peine leur discussion. Ils parlent de la France. Soudain l'un d'entre eux s'exclame : "De toute façon mon frère il faut profiter, tu sais la France elle doit des millions à l'Algérie, DES MILLIONS ! ! ! C'est pour ça que c'est la misère au pays, ils ont ruinés l'Algérie mon frère, etc…"

Il y a une telle promiscuité dans la rame que je ne suis pas le seul à pouvoir profiter de ce beau cours d'histoire. Les voyageurs d'origine maghrébine ou d'Afrique Noire semblent tout à fait d'accord avec l'énergumène. L'un d'entre eux lance : "Ouais,t'as trop raison". La fille blanche et son rappeur semblent également de cet avis. Elle glisse un sourire aux Arabes pour montrer son approbation.

Quant à moi je commence vraiment à me sentir mal à l'aise au milieu de tous ces ex-colonisés, je suis pourtant dans mon pays !

Mais quel image de la France tous ces immigrés vont-ils inculquer à leurs enfants ? Ces derniers ne grandiront jamais dans l'amour du pays qui a accueilli leurs parents mais dans la haine du pays qui les a ruinés.

Combien grandiront avec l'idée que les Français sont des affreux racistes et les descendants d'abominables colons ? Des centaines de milliers sans aucun doute quant on voit la mentalité de nombreux parents.

Je souhaiterais répondre à cet Arabe si avide de revanche envers la France que s'il veut se venger il peut toujours s'engager dans l'armée algérienne, prendre un fusil et venir nous combattre comme nous l'avons fait en Algérie. Car ce grand historien mélange conquête militaire et immigration, c'est si facile. Il faudrait lui rappeler que les Français ne sont pas arrivés dans son pays en deux heures d'avion avec à l'arrivée la Sécu, les allocations logement et familiales et que même si leur présence en Afrique du Nord était illégitime,ils l'ont acquise par leur courage et pas en se faisant assister par le gouvernement algérien. Depuis quand un pays vainqueur doit-il quelque chose au vaincu ?

Et moi, petit smicard titulaire d'un simple bac, je me demande comment nos brillants hommes politiques si instruits n'ont pas pu prévoir que les millions d'étrangers que l'on faisait rentrer auraient un fort ressentiment anti-colonial vis à vis de la France et que cela renforcerait le communautarisme et les troubles sociaux que l'on connaît aujourd'hui.

Fallait-il sortir de l'ENA pour prédire cela alors que le bon sens le plus élémentaire aurait recommandé de limiter l'afflux massif d'étrangers à la natalité supérieure à celle des Français et qui un jour constitueront une force politique incontournable en France ?

Moi seul blanc au milieu de cette foule je dois me taire car si j'exposais mes impressions je serais la risée de toute la rame qui se liguerait contre moi.

Dans le futur ,la voix des Français de souche sera étouffée dans ce melting-pot comme la mienne dans cette rame de métro. Je n'ose pas imaginer ce que nos enfants auront à subir comme humiliations et plus que moi éprouveront cette nouvelle sensation : se sentir étranger dans son propre pays.

FRED

 Imprimez cet article et utilisez-le dans une opération SITA

Retour aux archives