--> France-Echos : « Pin-up islamique » spécial Hezbollywood : Miss CAIR, ou Miss Folardshop ?
Humour Putes ou soumises

« Pin-up islamique » spécial Hezbollywood : Miss CAIR, ou Miss Folardshop ?

Il n'y a pas qu'au Hezbolland que les photographes musulmans savent manier Photoshop. Aux Etats-Unis aussi !

CAIR (Council on American Islamic Relations), c'est une espèce d'UOIF américaine, toujours à hurler à l'islamophobie contre tous les gens qui critiquent l'islam, à vouloir imposer la charia en terre mécréante, etc. Bref, des islamistes « américains ».

Le 11 septembre 2005, CAIR se joint à des représentants d'autres religions pour une veillée de prière au Capitole de Washington à l'occasion du troisième anniversaire du « 11 septembre ». Histoire de nous expliquer, bien sûr, que les musulmans condamnent le terrorisme islamiste et tout et tout, et que l'islam n'a rien à voir avec le « 11 septembre », et que Mahomet a fondé une « religion d'amour, de paix et de tolérance », et que tous les vilains qui disent le contraire même après avoir étudié le Coran et Mahomet ne sont que des racistes sionistes anti-musulmans d'extrême-droite (ou parfois de droite extrême) laïques et évangélistes qui n'ont rien compris.

CAIR met trois jours plus tard l'information de cet bel élan œcuménique à la Une de son site internet (www.cair-net.org) :

Pas de chance pour CAIR, les affreux islamophobes du Net qui ne pensent qu'à chercher des poux dans les turbans surveillaient déjà de près les sites islamistes. (Normal, non ?) Nos confrères de Jihad Watch (www.jihadwatch.org) s'intéressèrent donc à la photo publiée par CAIR ce jour-là :

Allah, Mahomet et Tariq Ramadan pouvaient être rassurés, les trois femmes présentes étaient dûment bâchées. Mais si les deux soumises de gauche portaient des torchons islamistes réglementaires, en revanche la troisième représentante du sexe faible avait un couvre-chef plus original :

Vraiment très original :

Hé oui ! Madame avait été hijjabée à coup de Photoshop ! (ou Folardshop ? ou Coran Draw ?)

Les affreux racistes anti-musulmans de Jihad Watch dévoilent (si je puis dire) la retouche le lendemain sur leur site internet. Ah vraiment, ils ne pensent qu'à nuire aux musulmans, ces empêcheurs de jihader en rond !

CAIR, qui scrute d'aussi près le site de Jihad Watch que Fatiha Kaouès et Thomas Milcent surveillent France-Echos, se rendent compte dans l'heure qui suit que leur travail d'arabe a été dévoilé, et remettent le jour même la photo originale en lieu et place de celle qui a été trafiquée :

Et l'on s'aperçoit alors que l'hijjabée à l'insu de son plein gré ressemble plutôt à une représente hindoue qu'à une musulmane :

Décidément, ces disciples de Mahomet sont très forts dans le prosélytisme ! Plus besoin de réciter la chahada (la profession de foi) pour devenir musulman. Un petit coup de Photoshop, et hop, une quelconque mécréante se tranforme comme par miracle en soumise à Allah.


Et il y trois autres « musulmanes malgré elles » dans le trucage de CAIR…

Des échonautes me font remarquer :

« N'oubliez pas non plus le BLOND du premier plan qui s'est soudainement transformé en... en "cheveux noirs", regardez bien...

photo CAIR les femmes du public sont aussi "photoshoptorchonnées"

Il n'y a pas qu'une seule manipulation sur la photo mais plusieurs.

En effet les femmes du public dont on ne voit que la tête, ont ausssi été torchonnées sur la photo CAIR. C'est d'autant plus flagrant que sur la photo "originale", l'une d'entre-elles est blonde. Si je met originale entre guillemets c'est parce que la correction des femmes du public n'en concerne que deux, le torchon de la troisième n'a pas été retiré. »

Francis Percy Blake
blake@france-echos.com

Retour aux archives

Retour aux archives