Traduction de la page :  Anglais  Espagnol  Allemand  Italien  Néerlandais  Portugais  Français
accueil | qui sommes-nous
contact | agenda
liens
   Dossiers   
   Régions   
   Services   
   Partenaires   


>>> Téléchargez l'argumentaire anti-islam
et PARTICIPEZ A L'OPERATION NON STOP : SITA (Sensibilisation à l'Islam Tous Azimuts) <<<

Racisme et discriminations Strasbourg

Affaires de racisme jugées à Strasbourg

Lundi 11 septembre, date anniversaire des attentats aux Etats-Unis, six personnes ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Strasbourg. Dans les 5 affaires, la Licra s'était constituée partie civile. Le Mrap était absent.

1. Un homme de 46 ans avait déclaré lors d'un match de foot local le 9 octobre 2005 au cours d'une bagarre entre supporters : « Le temps d'Hitler est passé. On va le faire revenir. » Le club visé était l'AS Menora, portant un nom juif bien que les joueurs et supporters soient de toutes origines. L'avocat du prévenu a tenté de plaider l'irresponsabilité et la confusion mentale de son client.

Deux mois de prison avec sursis, 300 euros d'amende, 300 euros de dommages et intérêt pour le club et 200 euros pour la Licra.

2. Une femme de 41 ans convertie à l'islam, s'était rendue voilée le 9 mai 2006 chez une femme médecin pour demander la prolongation d'un arrêt de travail prescrit par un autre docteur. La femme médecin refuse de faire le papier sans ausculter la patiente qui lance alors : « Tu te prends pour qui, sale juive ! ». L'avocat de la Licra fait remarquer le toupet de l'accusée qui demande à un médecin « quelque chose d'illégal » et fustige son « antisémitisme » et son « intégrisme islamique ».

Deux mois de prison avec sursis, un euro de dommages et intérêts pour la femme médecin et 200 euros pour la Licra.

3. Le 12 mai 2006, un homme de 31 ans avait traité une employée de la cité administrative de Strasbourg de « sale Arabe » lors d'une demande de passeport, parce qu'on lui a refusé des photos non conforme. Le prévenu s'explique à l'audience : « Je suis d'origine turque. Les Turcs sont bien intégrés. Les Arabes, personne ne les aime. Je ne suis par raciste mais les Arabes, je ne les aime pas. » Le prévenu reconnaît également écrire « sale Arabe » au marqueur dans des bus. Il a déjà été condamné pour des violences contre des employés.

Deux mois de prison ferme, 450 euros de dommages et intérêts pour l'employée et 200 euros pour la Licra.

4. Un prévenu de 44 ans, d'origine maghrébine, a traité le 25 mars 2006 de « sale négro » un vigile qui l'avait surpris en train de voler des bonbons dans un magasin de Strasbourg.

Trois mois de prison avec sursis, 200 euros de dommages et intérêts pour le vigile et 200 euros pour la Licra.

5. Trois personnes d'origine maghrébine sont accusés d'avoir insulté et roué de coup en raison de sa couleur de peau un vigile noir le 28 février 2006 dans un commerce de Bischheim.

L'un des prévenus est innocenté. Salah Bel Hadj et Nassim El Amrani, en revanche, sont condamnés chacun à quatre mois de prison ferme, 300 euros d'amende, et 300 euros de dommages et intérêts pour la Licra.

Le Mrap (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples), n'a jamais évoqué ces cinq affaires.

Francis Percy Blake
blake@france-echos.com
 Imprimez cet article et utilisez-le dans une opération SITA

Retour aux archives